L’actualité footballistique classique de la mi-juin – transferts, reprise des entraînements, Coupe du monde féminine – a été éclipsée mardi lorsque Mediapart puis Le Monde ont révélé que Michel Platini, convoqué dans les locaux de l’office anti-corruption de la police judiciaire à Nanterre, près de Paris, pour être entendu comme témoin dans l’enquête sur les conditions d’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, y avait été placé en garde à vue. L’ancienne conseillère chargée des Sports de Nicolas Sarkozy, Sophie Dion, a également été placée en garde à vue tandis que l’ex-bras droit de l’ancien chef d’Etat français (2007-2012), Claude Guéant, était entendu en audition libre.