Football

L’été de gloire de Madagascar

La sélection malgache enchaîne les exploits lors de la première Coupe d’Afrique des nations de son histoire. Cela ne tient pas du hasard mais du pari (gagné) d’enrôler des joueurs originaires de l’île devenus professionnels en Europe

Madagascar est une grande île (la cinquième du monde par sa superficie) mais un petit pays de football. Le championnat local n’est pas professionnel. L’équipe nationale pointe au 108e rang du classement FIFA, loin par exemple du Maroc (48e), du Ghana (50e) ou de l’Egypte (58e). Mais toutes ces sélections ont été éliminées de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) avant les quarts de finale tandis que les «Baréas» – les zébus – y affronteront la Tunisie ce jeudi à 21 heures.

C’est peu dire que la formation de Madagascar n’est pas favorite face à l’une des meilleures du continent. Mais elle n’en est plus à une surprise près. Les Malgaches ont d’abord été les premiers à valider leur qualification pour la CAN, alors qu’ils n’y avaient jusque-là jamais pris part. Ils ont ensuite terminé premiers d’un groupe où ils ont fait match nul avec la Guinée, avant de battre le Burundi et surtout le redoutable Nigeria. Et puis aux stades des huitièmes de finale, ils ont dominé aux tirs au but la République démocratique du Congo, pourtant beaucoup mieux armée sur le papier.