D’abord, un gâteau en récompense, partagé au camp de base par des alpinistes heureux mais fourbus vêtus d’une doudoune vintage. Et puis, ensuite, la gloire. Enfin la Pologne est célébrée. Enfin les Polonais reçoivent le tribut de leurs efforts et de leur résilience. Car le 17 février 1980, alors que tous les alpinistes considèrent que gravir un 8000 en hiver est impossible, un groupe d’entêtés démontre le contraire en atteignant le sommet de l’Everest pendant la saison froide. Le monde alpin s’incline. Même le pape salue l’exploit.