Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic bénéficiait d'une exemption de vaccination contre le Covid-19 car il a déjà contracté le virus en décembre, ont estimé ses avocats dans un document  de 35 pages rendu public et déposé samedi au tribunal fédéral.

«La date du premier test Covid PCR positif a été enregistrée le 16 décembre 2021», ont-ils déclaré dans ce document qui cherche à annuler le rejet de son visa d'entrée en Australie.

Dans une note aux joueurs publiée par plusieurs médias australiens, la Fédération australienne de tennis assurait en effet qu'une personne ayant récemment contracté le Covid-19 pouvait bénéficier d'une exemption à l'obligation d'être entièrement vaccinée, ce qui pourrait justifier l'assurance du champion serbe à son arrivée. Le problème est que cette disposition ne concerne apparemment que les résidents australiens, voir plus bas, ce que le patron de la Fédération australienne Craig Tiley n'aurait pas communiqué à l'équipe du joueur serbe, selon les informations disponibles ce samedi.

Conflit de calendrier

Mais cette nouvelle information a elle-même de quoi susciter quelques questions sur les actes du joueur: sur son compte Instagram comme sur son compte Twitter, Novak Djokovic est en effet photographié en train de serrer la main d'un responsable de la poste serbe le 17 décembre, au lendemain de ce test positif du 16 décembre: la poste vient de consacrer deux timbres au champion, qui rappellent son palmarès exceptionnel. Le lendemain aussi, Novak Djokovic a été vu en compagnie d'enfants, dans le cadre de sa fondation. Etait-il positif ces jours-là, aurait-il côtoyé des personnes au risque de les contaminer? Selon les normes sanitaires reconnues et appliquées dans tous les pays, une personne positive au coronavirus doit s'isoler entre 5 et 10 jours selon les endroits, pour ne pas disperser le virus et contaminer d'autres personnes.  

Le chef des Sports au Temps Laurent Favre a reconstitué l'agenda de Novak Djokovic selon ses traces publiques: le champion a participé à plusieurs événements publics après le 16 décembre.

Des photos sans masque juste avant 

Le 14 décembre 2021, soit deux jours avant la date annoncée de son test positif, plusieurs photos d'agence montrent Novak Djokovic assistant au match d'Euroleague de basket entre le FC Barcelone et le Red Star de Belgrade, avec un masque défaillant. 

«Novak Djokovic vs Minister for home affairs» traitée lundi à 10h00 

Ce samedi, Novak Djokovic était toujours retenu sous surveillance policière dans un hôtel de Melbourne. Mais il exige à nouveau de quitter le Park Hotel pour pouvoir commencer à s'entraîner, avant le début de l'Open qui commence lundi 17, selon ses avocats. 

Les avocats du champion serbe veulent obtenir l'annulation du rejet de son visa, un recours étudié lundi par un tribunal de Melbourne. L'audition devrait être publique, à 10h00 heure locale, minuit en Suisse.

Un gros cafouillage: seuls les résidents australiens concernés par l'exemption accordée à Novak Djokovic

Dans une vidéo qui a fuité vendredi dans la presse locale, le patron de la Fédération australienne Craig Tiley, sous le feu des critiques pour sa gestion du dossier, a défendu le «travail incroyable» de ses équipes.

La Fédération a été accusée d'avoir induit les joueurs en erreur à propos des obligations en matière de vaccination pour entrer dans le pays.

Dans une note aux joueurs publiée par plusieurs médias australiens, l'organisation assurait qu'une personne ayant récemment contracté le Covid-19 pouvait bénéficier d'une exemption à l'obligation d'être entièrement vaccinée. Novak Djokovic a toujours refusé de communiquer sur son statut vaccinal, tout en ne dissimulant pas son hostilité à la vaccination.

Le gouvernement australien a assuré avoir prévenu Tennis Australia dès novembre que cette disposition n'était valable que pour les résidents australiens, non pour les étrangers voulant entrer dans le pays.

Le patron de Tennis Australia explique que la Fédération a choisi de ne pas s'exprimer publiquement à cause du recours de Djokovic qui, vendredi, pour sa première réaction, a remercié dans un court message sur les réseaux sociaux ses supporters à travers le monde, ainsi que «Dieu pour la santé».

Le N.1 mondial avait déjà été contaminé par le Covid-19 en juin 2020, à l'issue d'un tournoi caritatif qu'il avait organisé dans les Balkans au mépris de toute précaution sanitaire, et qui s'était transformé en cluster.