«Les équipes nationales connaissent la réussite à tous les niveaux.»
Cette phrase figure en bonne place parmi les «priorités et objectifs» de la Stratégie 2021-2025 de l’Association suisse de football (ASF). Elle concerne bien sûr la Nati «A», celle de Xhaka et Shaqiri, qui affronte l’Espagne samedi à Saragosse puis la République tchèque mardi à Saint-Gall pour essayer de se maintenir en première division de la Ligue des nations. Mais l’exigence de résultats s’étend jusqu’aux premières sélections espoirs. Dans un passé relativement récent, on considérait les équipes de Suisse «M» (de M15 à M21) comme des lieux de détection voire de formation, sans trop de pression. Ce n’est plus le cas. Les M17, M19 et M21 ont pour mission claire de «se qualifier pour les phases finales» de leurs compétitions internationales.