JOJ

Leysin revient à ses amours rebelles

En prévision des Jeux olympiques de la jeunesse, la station des Alpes vaudoises a consenti d’importants investissements pour redevenir la place forte du freestyle qu’elle fut pendant plus de vingt ans

A Leysin, les réveils ont sonné tôt dans la nuit de vendredi à samedi. Le village sous la neige, plus de 10 centimètres de poudreuse: juste ce qu’il fallait pour redonner un peu de fraîcheur aux pistes usées par le ballet des skieurs et sublimer les paysages. Mais aussi de quoi mettre un dernier coup de pression aux organisateurs des épreuves de ski et snowboard freestyle des Jeux olympiques de la jeunesse.

Il fallait impérativement gérer ces flocons de dernière minute pour que le snowpark et le half-pipe patiemment sculptés dans la combe de Chaux-de-Mont, sous l’imposante Tour-d’Aï, soient à la hauteur de l’événement et des ambitions locales. Alors que les compétitions ont commencé depuis peu sous les rayons d’un soleil radieux et les yeux de spectateurs nombreux, le responsable du site, Antoine Pellaud, peut souffler. «C’est un début de compétition idéal. Nous avons la carte postale que nous souhaitions.»