Elle n’accueille pas encore de matches, mais l’enceinte fourmille déjà de vie. Dans les tribunes, les couloirs et les espaces extérieurs, ils sont nombreux à s’affairer pour finaliser les derniers détails de la patinoire provisoire où le Lausanne Hockey Club recevra ses adversaires ces deux prochaines saisons. En février dernier, les Lions ont fait leurs adieux au chaudron de Malley, inauguré en 1984 et démoli en mai.

D’ici deux ans, ils investiront une arène dernier cri de 10 000 places. Entre-temps, ils joueront leurs matches à domicile dans ce bâtiment blanc, sobre et entièrement métallique, sur la zone des anciens abattoirs de la ville, à quelques mètres de la gare de Prilly-Malley.

Un ouvrier s’occupe de l’affichage des sponsors dans les gradins. Sous la toiture, une impressionnante structure attend que les quatre écrans géants de l’ancienne patinoire soient fixés. A l’extérieur, reste à aménager food trucks et buvettes, ainsi que la boutique officielle. Le bruit des perceuses et des camions sert de bande-son à un décor de bâches, d’échafaudages et de barrières.

Visite des médias

C’est dans ce cadre de chantier que les médias ont été invités pour la première fois à visiter l’édifice, ce mercredi. Les joueurs, eux, s’y entraînent depuis quelques jours. «On l’a vu grandir petit à petit, confie le défenseur Joël Genazzi. C’est du bon travail, c’est beau à regarder.»

Seul bémol: la qualité médiocre de la surface de jeu. «Il va falloir s’adapter, décrit celui qui a prolongé son contrat en octobre 2016, convaincu par le projet du club. Je ne me fais pas de soucis, ça va aller de mieux en mieux au fil des semaines.»

L’ambiance promet

La nouvelle enceinte a coûté 10,6 millions de francs. Elle dispose d’une capacité de 6700 places, soit la moyenne d’affluence affichée la saison dernière, dans une patinoire qui pouvait accueillir 900 spectateurs de plus. Ce qui ne devrait pas altérer l’ambiance, au contraire. «On est allés dans les gradins avec les autres joueurs. Si les spectateurs tapent des pieds, ça va faire du bruit! Ce sera encore plus impressionnant», affirme Genazzi.

Les supporters attendent de découvrir leur nouvelle maison avec impatience. Pour ne pas «gâcher» la fête, le club a interdit aux journalistes de faire des images susceptibles de dévoiler avant l’heure l’objet tant attendu. «On veut garder l’effet de surprise, mais c’est surtout parce qu’il y a des travaux en cours et on veut que les supporters découvrent la patinoire quand elle sera totalement terminée», explique Michael Pattaroni, responsable presse du LHC.

Volonté de grandir

Tout est mis en œuvre pour que les travaux soient terminés d’ici au 2 septembre, date du premier match dans la nouvelle enceinte, un amical face aux Slovaques du HKM Zvolen. Un test grandeur nature avant la première rencontre officielle à domicile, contre Bienne, en championnat, le 15 septembre.

Cette inauguration est une nouvelle étape dans le projet de développement du club. «Cela fait quelques saisons que le LHC affirme sa volonté de grandir et ceci en est une preuve», indique Joël Genazzi. Après avoir accompli la meilleure saison de son histoire, à la faveur de sa quatrième place en championnat décrochée l’an dernier, le Lausanne Hockey Club entend poursuivre sur sa bonne dynamique.