Aller au contenu principal

L'histoire des sports d'hiver s'est écrite à Saint-Moritz


Alors que Lara Gut va prendre aujourd'hui, le départ du super-G lors des mondiaux de Saint-Moritz, voici comment la station grisonne est devenue la Mecque du tourisme hivernal et du sport de haut niveau

  •  Les premiers touristes d’hiver sont accueillis à Saint-Moritz

    Les Britanniques furent les premiers à se piquer des vacances à la neige; ils apportèrent dans les Grisons leur goût pour le sport, quelques disciplines et en imaginèrent d’autres au contact des locaux. Bobsleigh, curling, skeleton, ski, patinage furent inventés ou se développèrent dans la station grisonne.

  • La première lampe alimentée à l’électricité du pays est installée au Kulm Hotel

    La légende dit que c'est au Kulm que le tourisme d'hiver est né sous l'impulsion de son patron de l'époque, Johannes Badrutt. Le directeur actuel, Heinz E. Hunkeler , raconte: «Cela s’est passé ici. C’était le temps des premières neiges, un feu avait été allumé et Monsieur Badrutt parlait avec les derniers clients anglais qui n’avaient pas encore quitté l’hôtel. Je connais les hivers à Londres, leur dit-il, c’est horrible, ce brouillard, cette pluie. Ici, il fait beau, et avec la neige, c’est magnifique. Et puis il leur a proposé un pari: revenez cet hiver et si cela ne vous plaît pas, je vous rembourserai tous vos frais! Joueurs, les Anglais ont accepté. Quand ils sont arrivés à Noël, Johannes Badrutt les a accueillis en chemise à manches courtes. C’était une de ces journées magnifiques où le scintillement de la neige est presque aveuglant. Les clients sont restés jusqu’à Pâques, et le tourisme d’hiver était né.»

  • La première piste de luge du monde est construite en glace naturelle, la Cresta Run

    Cette piste de luge de 1212 mètres dévale la colline de la Cresta jusqu’au village de Celerina. Elle fut construite dans de la glace naturelle pour la première fois en 1885 et, aujourd’hui encore, elle témoigne des influences britanniques de Saint-Moritz. L’Union Jack flotte sur le bâtiment d’où quelques gentlemen suivent les descentes, le speaker s’égosille in english only et seuls les membres du St. Moritz Tobogganing Club, fondé en 1887, peuvent dévaler ce tube de glace. Le principe de la luge préexistait la Cresta Run, mais c’est ici qu’un certain Alfred Cornish eut l’idée de s’élancer tête en avant pour donner naissance au skeleton.

  • La première piste du monde dédiée à la pratique du bobsleigh est construite

    Le bobsleigh apparut lorsque plusieurs luges furent réunies pour descendre à plusieurs, sur la Cresta Run ou à même la route. D’abord simple divertissement mondain, ce sport se développa avec la création du premier club (en 1897) puis de la première piste (en 1904) du monde à Saint-Moritz. La compétition s’est depuis développée, mais le bob reste une activité de loisirs pour les touristes de la station: tous les jours, il est possible de participer à une course «en taxi» aux côtés de bobeurs expérimentés.

    Sur la photo: l'équipe américaine de bobsleigh, vainqueur des Jeux olympiques de 1948.

  • La station accueille la première édition des Jeux olympiques d’hiver

    Saint-Moritz a accueilli en 1928 la première édition des Jeux olympiques d’hiver. Quatre ans auparavant, les joutes organisées à Chamonix n’étaient d'abord qu’une «semaine internationale des sports d’hiver de Chamonix» et ne furent retenues comme les premiers JO d’hiver de l’histoire qu’a posteriori.

  • La première école de ski du pays est fondée par Giovanni Testa

    Le ski doit davantage à l’influence scandinave que britannique. Mais le nom de Saint-Moritz y apparaît vite également: c’est là qu’en 1929 Giovanni Testa fonda la première école suisse de ski et développa un style propre, les pieds très serrés.

  • Saint-Moritz accueille pour la première fois les championnats du monde de ski

    Le Suisse David Zogg (qui ne figure pas sur la photo) avait dominé ces mondiaux en remportant deux médailles d'or, en descente et en combiné, et une médaille d'argent en slalom. 

  • Saint-Moritz devient la première station à accueillir les JO une deuxième fois

    En 1948, Saint-Moritz hérita de l’organisation des premiers Jeux olympiques post-Seconde Guerre mondiale. La station avait l'avantage de disposer d'infrastructures existantes et de se trouver dans un pays neutre. 

    Sur l'image, on peut voir le champion de slalom suisse Edi Reinalter embrasser la gagnante de la catégorie dame, l'Américaine Gretchen Fraser. 

  • Le premier camp d’entraînement en altitude est organisé pour préparer les JO d’été de Mexico

    Le Conseiller fédéral Nello Celio encourage le tireur Erwin Vogt (qui n'a par la suite pas gagné de médaille aux JO de Mexico) à Saint-Moritz. 

  • La station est la première à accueillir les Mondiaux de ski pour la cinquième fois

    L'aire d'arrivée est pratiquement terminée pour accueillir les mondiaux de ski alpin le 6 janvier à Saint-Moritz.