Thomas Frischknecht encourt 10 à 20 ans de prison aux Etats-Unis, où il sera extradé, puis jugé, pour trafic de stupéfiants. L'US Drug Enforcement Administration (DEA) annonce son arrestation dans le cadre d'une enquête à grande échelle. Après deux ans, les investigations ont permis de démanteler un vaste réseau d'accointances qui, entre autre quincaillerie, vendait de l'ecstasy et des armes à la jet-set hollywoodienne.

Un agent infiltré a convaincu Thomas Frischknecht d'envoyer 10000 pilules d'ecstasy à Arlington, Virgine, en avance sur une livraison plus consistante - 500000 pilules selon la DEA. Le colis est parti d'Amsterdam, où l'ancien cycliste est actuellement incarcéré. Cinq autres personnes ont été arrêtées. En tête: Alexandre de Basseville, cité par le rapport d'enquête comme l'éminence grise du réseau. L'homme est aussi le compagnon de Kiera Chaplin, petite fille de Charlot. Officiellement, le couple gère une société financière basée à Genève, ADB Swiss SA, laquelle vend des services à une maison de production hollywoodienne, Limelight Films Inc, propriété du même de Basseville. Le blanchiment d'argent figure parmi les charges retenues.

Hier, un journal alémanique a cité le père de «Frischi», atterré: «Thomas a rencontré ces gens en Suisse romande, où il a suivi des études et ne s'est jamais intégré. Il était toujours seul.» Plusieurs médias ont relayé l'affaire. «L'ex-champion piégé à l'ecstasy», s'apitoie l'un d'eux. Sauf que piège il y a aussi entre Thomas Frischknecht, 26 ans, ex-espoir du cyclisme, et Thomas Frischknecht, 36 ans, ex-champion cycliste. Qui, lui, mène une vie sans histoire.