«Je connais bien la région, puisque ma fiancée y travaille sur une aire d'autoroute. Cette victoire est celle du coeur: plus je m'approchais de la ligne d'arrivée, plus je m'approchais d'elle.» Vainqueur en solitaire de la 11e étape entre Narbonne et Toulouse (153,5 km), Juan Antonio Flecha, 25 ans, a tout de l'amoureux transi.

Premier Catalan à s'imposer sur le Tour depuis 1973, le coureur de Banesto est aussi un excellent ambassadeur: «Il y a beaucoup de cyclistes de classe dans notre coin de pays et j'espère que mon succès donnera des ailes à la jeune génération.» Equipier modèle, il a rappelé que sa seule ambition était de soutenir Francisco Mancebo, son leader, et Denis Menchov, pour l'instant meilleur jeune de l'épreuve.

Flecha a fêté son succès tel un Robin des Bois du peloton, mimant un archer sur la ligne d'arrivée. Il permet à sa formation de prendre la tête du classement par équipes, alors que Banesto a annoncé son intention de se retirer des affaires à la fin de la saison.