«Historico!» Luis Alfredo Castro, journaliste colombien, s'époumone depuis plusieurs heures sur les ondes de Radio Caracol. Lorsque la formation US Postal franchit la ligne d'arrivée, il s'extasie littéralement, frisant la démence sans que les assauts du soleil y soient pour quelque chose. Victor Hugo Peña est le seul responsable de cet inénarrable coup de chaud.

A la faveur de la victoire des postiers américains, le coéquipier de Lance Armstrong devient le premier Colombien de l'histoire à enfiler le maillot jaune. Aujourd'hui, jour de ses 29 ans, il pourra arborer fièrement la tunique de leader au cours de la 5e étape entre Troyes et Nevers. Du coup, il se lâche: «Armstrong a montré aujourd'hui qu'il était le meilleur équipier du monde, plaisante-t-il. Pour ma part, je suis heureux de rejoindre Luis Herrera (sacré meilleur grimpeur en 1985 et 1987, ndlr) dans la légende cycliste de mon pays. A son époque, tout le monde s'arrêtait de travailler pour écouter les retransmissions du Tour. En matière de passion pour le vélo, la Colombie est la Belgique du continent sud-américain.»