Football

La Ligue 1 bloquée par les «gilets jaunes»

La 17e journée du Championnat de France de football devait débuter ce vendredi. Mais depuis quelques jours, les annulations de matchs s’enchaînent en raison des contestations sociales que vit actuellement l’Hexagone

Paris, Lyon et Marseille devront encore attendre pour se racheter. Freinés dans leur progression lors de la 16e journée de Ligue 1 voilà quelques jours, les trois clubs français ne pourront pas jouer ce week-end. Leurs rencontres respectivement face à Montpellier, Toulouse et Saint-Etienne ont été reportées. Le derby azuréen entre Monaco et Nice, premier match du week-end prévu vendredi soir, a également été annulé.

Le report de ces matchs n’a pas été décidé par la Ligue de football professionnel (LFP), mais par les préfectures départementales, inquiètes de ne pas pouvoir assurer simultanément la sécurité des rencontres et la mobilisation des «gilets jaunes». La rencontre PSG-Montpellier a été remise à plus tard «afin de pouvoir mobiliser l’ensemble des forces à disposition sur les services d’ordre en lien direct avec les éventuelles manifestations revendicatives qui se dérouleront sur Paris le samedi 8 décembre», admet la préfecture de Paris, citée par l’AFP.

Lire l’opinion: Les «gilets jaunes» et Macron

Des réactions rapides dues aux turbulences enregistrées le week-end dernier. Le XVIIe arrondissement parisien, à proximité du Parc des Princes, a été fortement dégradé lors des manifestations des «gilets jaunes». Dans la Loire, les joueurs du FC Nantes ont vécu des perturbations sur le chemin du retour après leur défaite contre Saint-Etienne: des «gilets jaunes» avaient bloqué l’accès à l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon. A Toulouse, un militant a été blessé par un tir de flash-ball. Les préfectures de la Loire, des Alpes-Maritimes, de Haute-Garonne et de Paris n’ont pas souhaité prendre de risque, et ont statué en faveur de l’annulation des rencontres.

Annulation générale?

Les premières rencontres du week-end devraient se tenir samedi soir dès 20h. A moins que l’ensemble de la journée ne soit annulé par la LFP, comme le souhaite Jean-Michel Aulas. Le président de l’Olympique Lyonnais a suggéré, lors d’une conférence de presse, que tous les matchs soient reportés afin de respecter une forme «d’équité sportive». De son côté, Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, a réagi à l’annulation du match contre Montpellier avant sa rencontre contre Strasbourg, mercredi: «Ce report est une situation nouvelle qu’il faut gérer. On accepte cela. Pour moi, la sécurité est le plus important.»

Les matchs de Lyon et de Paris auraient dû permettre aux deux clubs de préparer leurs futures échéances en Ligue des champions. Paris se déplacera mardi à Belgrade pour affronter l’Etoile Rouge. Lyon affrontera le Shakhtar Donetsk à Kiev. En Ligue 1, les dates de report seront fixées par la commission des compétitions de la LFP. Elle sera chargée de trouver des créneaux convenant aux différents clubs concernés.

Publicité