L’UEFA a dévoilé ce mercredi son plan pour aller au bout de ses compétitions internationales, interrompues mi-mars en raison de la pandémie de Covid-19. L’instance européenne a décidé de regrouper, dès les quarts de finale, toutes les rencontres de la Ligue des champions à Lisbonne, au Portugal, et celles de la Ligue Europa en Allemagne, dans les quatre villes de Gelsenkirchen, Cologne, Duisbourg et Düsseldorf. C’est là que le FC Bâle poursuivra son aventure, à compter du 10 ou du 11 août, s’il vient à bout de l’Eintracht Francfort en huitièmes de finale (victoire 3-0 à l’aller), ce qui ne manquerait pas de provoquer une collision de dates avec la Coupe de Suisse, dont le carré final doit se jouer entre le 8 et le 12 août avec le club rhénan...

Lire aussi: A Lausanne, la renaissance du football suisse

Dans la compétition reine, quatre équipes sont déjà qualifiées pour le «Final 8»: le Paris Saint-Germain, le RB Leipzig, l’Atalanta Bergame et l’Atlético Madrid. Les quatre autres tickets seront attribués après les huitièmes de finale retour restant à disputer et prévus les 7 et 8 août dans des lieux encore à déterminer, soit sur le terrain de l’équipe qui reçoit, soit déjà au Portugal. Les quarts y débuteront le 12 août et la finale est prévue le samedi 23 août.

Les 12 villes de l’Euro confirmées

La présence ou non de spectateurs dans ces tournois sera «régulièrement évaluée» en fonction de la situation sanitaire. Le président slovène de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a évoqué une décision arrêtée à la mi-juillet. L’instance a précisé qu’Istanbul, qui devait accueillir la finale de la Ligue des champions cette année, recevrait du coup la prochaine, et Saint-Pétersbourg la suivante.

Lire aussi: Après la crise, un sport ramené à la raison

Côté féminin, la fin de la Ligue des champions, suspendue au stade des quarts de finale, se déroulera également dans un format raccourci entre Bilbao et San Sebastian, en Espagne, du 21 au 30 août. L’UEFA a par ailleurs confirmé que l’Euro, reporté à 2021 pour permettre aux compétitions domestiques de reprendre, aurait bien lieu dans les 12 pays hôtes initialement prévus, toutes les villes organisatrices ayant été confirmées.