Jean-François Kurz et son comité ont obtenu la pleine confiance des clubs lors de l'assemblée ordinaire de la Ligue nationale de football (LN), qui s'est tenue à Berne. Ils ont été réélus à l'unanimité pour un nouveau mandat de trois ans. Un changement est toutefois intervenu au sein du comité. Vice-président de la Ligue, Dino Venezia a décidé de se retirer. L'ancien dirigeant du Lausanne-Sports, qui s'est fortement impliqué avec la sélection des M21, sera remplacé par le président des Young Boys, Heinz Fischer.

Les clubs ont accepté trois nouvelles directives concernant l'attribution des licences pour la saison prochaine. Un club dont la licence A a été refusée ne recevra plus automatiquement la licence B. Il devra en faire la demande et présenter les garanties en vue de couvrir un budget pour la LNB. Les clubs devront désormais être plus attentifs à la provenance de l'argent de leurs investisseurs. Enfin, un club qui n'honorera pas une dette reconnue envers un autre club sera privé de licence. Par ailleurs, un club sans licence A ne pourra plus participer à une Coupe d'Europe, comme ce fut le cas pour Lugano cette saison.

A propos des Coupes d'Europe, Edmond Isoz, le directeur de la LN, a apporté une précision importante. La Suisse pourra très certainement présenter, comme la saison dernière avec les Grasshoppers et Lugano, deux équipes lors des tours de qualification de la Ligue des champions 2003/2004. «Il faut toutefois que la compétition 2002/2003 revienne à une équipe italienne, espagnole ou anglaise», précise Edmond Isoz. L'élimination du Bayern Munich étant acquise, cette condition devrait être remplie.

En outre, Vaduz pourra participer au tour de promotion/relégation LNA/LNB. Toutefois, le club du Liechtenstein ne pourra pas briguer une promotion en LNA. «Les accords qui lient les fédérations suisse et liechtensteinoise ne retiennent pas une telle hypothèse, précise Jean-François Kurz. Il est évident que la Ligne nationale est contre la présence de Vaduz en LNA. La FIFA et l'UEFA partagent très certainement nos réticences.»

Si l'imbroglio que pourrait provoquer une éventuelle promotion, sur le terrain, de Vaduz en LNA ne trouble pas encore son sommeil, Jean-François Kurz est, en revanche, préoccupé par la situation du FC Aarau, en proie à d'énormes difficultés financières. «La Ligue s'efforcera d'aider un club au passé aussi riche», lance-t-il.