Réunie samedi à Zoug, l'assemblée des associés de la Ligue nationale de hockey sur glace (LN S.àr.l.) a mandaté la fiduciaire PricewaterhouseCoopers afin de contrôler la bonne gestion des vingt-trois clubs de l'élite du hockey sur glace suisse (12 formations en LNA, 11 en LNB). Après étude au peigne fin de leur comptabilité, PricewaterhouseCoopers aura pour mission de formuler des propositions à la LN concernant l'octroi ou non d'une licence à chaque club, condition sine qua non pour évoluer dans l'élite.

Cette mesure sans précédent pourrait avoir des conséquences importantes sur la physionomie du futur championnat. En effet, cinq clubs (2 de LNA et 3 de LNB) ne remplissent toujours pas les conditions posées par la LN pour la saison en cours. Et rien n'indique qu'ils seront en mesure de le faire en vue de la saison prochaine. Représentants de la LN et de la fiduciaire doivent encore affiner les modalités du mandat, notamment concernant la date à laquelle les clubs devront avoir remis leurs comptes après bouclement.

Lors de cette réunion, les participants ont par ailleurs entériné l'annulation des play-out de LNB (Bâle, Herisau et Thurgovie), faute de candidats de première ligue. Ils ont également voté la suspension du championnat de LNA, la saison prochaine pendant les JO de Salt Lake City. Enfin, ils ont approuvé la répartition pour la saison 2001-2002 des fonds versés par IMG (Suisse) SA à la Ligue suisse en vertu du contrat signé en septembre dernier (12,5 millions de francs par an, pendant cinq ans). Chaque année, 4 mios de francs iront à la Ligue suisse (équipes nationales), 500 000 francs à la Ligue amateur et 8 mios de francs à la Ligue nationale (à raison de 5/6es pour la LNA et 1/6e à la LNB).