Invaincu cet hiver dans les trois courses internationales qu'il a disputées, André Bucher (24 ans) est incontestablement le Suisse le mieux placé pour remporter une médaille lors des huitièmes championnats du monde en salle qui se dérouleront de vendredi à dimanche à Lisbonne. Engagé sur 800 mètres, le Lucernois tentera de faire aussi bien que Julie Baumann et sa médaille d'or sur 60 mètres haies ou Sandra Gasser et le bronze décroché sur 1500 mètres en 1993, à Toronto.

Record de Suisse abaissé

Cinquième lors des JO de Sydney, André Bucher s'est envolé mercredi pour le Portugal en compagnie des deux autres représentants helvétiques, Alain Rohr (400 m) et Peter Philipp (1500 m). Tous trois seront en piste vendredi déjà. Le Bernois Rohr visera une place en demi-finale et le Grison Philipp, qui a battu le record de Suisse du 1500 m au début du mois de février à Stuttgart (3'38''86), essayera d'accrocher le bon wagon lors des qualifications déjà très relevées.

Cet hiver, Bucher a battu le record national du 800 m en parcourant la distance en 1'45''36 lors de la réunion de Dortmund. A Stockholm, Bucher a encore abaissé de quatre centièmes le record de Suisse (1'45''32) et, comme en Allemagne, il prenait le meilleur sur le Kenyan David Lelei et le Sud-Africain Johan Botha, champion du monde en titre. Enfin à Birmingham, dans une course légèrement plus lente, Bucher a une nouvelle fois dicté sa loi en précédant Botha et Lelei. Mais le meilleur temps de la saison est la propriété du jeune Russe Juri Borsakovski, qui a couru le 800 m en 1'44''15 à la fin du mois de janvier, à Karlsruhe.

Environ 600 athlètes en provenance de 130 nations prendront part à ces Mondiaux. Des trois athlètes qui ont battu un record du monde cet hiver, seules la Roumaine Gabriela Szabo (1500 m/3000 m) et la perchiste américaine Stacy Dragila seront présentes à Lisbonne. Maurice Greene, qui a égalé son record sur 60 m, sera absent.

Avec une récompense de 40 000 dollars (66 000 francs suisses) pour le vainqueur et un bonus de 50 000 dollars pour un record mondial, Stacy Dragila et Gabriela Szabo devraient être en mesure d'améliorer leur records de l'année.

LT