L’équipe d’Italie a entamé la Coupe du monde 2010 par un match nul 1-1 face à une très bonne équipe du Paraguay. Menés à la pause, les Transalpins ont tout de même pu revenir en seconde mi-temps pour éviter une défaite qui aurait pu être lourde de conséquences. Les champions du monde en titre italiens ne se sont pas rassurés pour leur entrée en lice. Après une préparation entachée par une défaite face au Mexique (1-2) et un match nul contre la Suisse (1-1), la Squadra azzurra semble toujours chercher ses marques et n’entame pas la défense de son trophée dans les meilleures conditions. La sélection de Marcello Lippi a d’ailleurs eu besoin d’une bonne heure de jeu pour sortir de sa léthargie.

Peu avant la mi-temps, la mauvaise impression laissée par l’Italie s’est confirmée sur une balle arrêtée adverse. Se jouant de Cannavaro, Antolin Alcaraz a pu reprendre le centre de Torres de la tête et tromper Gianluigi Buffon. Jamais dominés, les Sud-Américains ont ainsi fort logiquement pu ouvrir la marque face à une formation transalpine timorée. Buffon a été remplacé à la mi-temps par Marchetti, sans avoir l’air blessé pour autant (on parle de problème sciatique). Alors qu’ils ne trouvaient pas de solution face au bloc paraguayen, les champions du monde ont bénéficié de la complicité du portier Justo Villar pour refaire leur retard. Sur un corner, le gardien de Valladolid s’est totalement troué, laissant à Daniele De Rossi le soin de marquer le 1-1.

Ce but a eu le don de réveiller les Azzurri, qui ont ensuite montré un visage plus séduisant. Principalement dangereuse sur balles arrêtées, l’Italie est passé tout proche de la victoire lors des dix dernières minutes de jeu, au plus fort de sa domination.