Vitesse et sagesse. Ce sont les deux mots qui pourraient résumer les derniers jours de Marin de Saint-Exupéry. Embarqué depuis le 23 avril, sur l’Italy Divide, la course de bikepacking – cyclisme longue distance et sans assistance – qui traverse la botte du sud au nord, ce Français, installé à Vevey, a été fidèle à lui-même. Discret en début de course, il a trouvé son second souffle après vingt-trois heures de route. Ventre à terre, en sept heures, il s’est ensuite hissé à la seconde position, derrière le Tchèque Stepan Stransky.