Aller au contenu principal
Roger Federer a battu Noah Rubin, le 18 janvier 2017.
© Keystone

Open d’Australie

A l’Open d’Australie, la nuit américaine du tennis suisse

Federer, vainqueur de Noah Rubin (7-5 6-3 7-6), et Stan Wawrinka, tombeur de Steve Johnson (6-3 6-4 6-4), ont aisément passé le deuxième tour. C’est fini pour Stefanie Voegele, sortie par Venus Williams (6-3 6-2)

Les hasards du tableau et de la programmation proposaient trois Américains aux trois Suisses en lice mercredi. Du lourd pour l’Argovienne Stefanie Voegele, qui eut l’honneur d’ouvrir la Rod Laver Arena face à l’aînée des sœurs Williams, Venus; du plus accessible pour Roger Federer et Stan Wawrinka, opposés respectivement à Noah Rubin et Steve Johnson.

Le Bâlois et le Vaudois, qui manqueront la rencontre de Coupe Davis… Etats-Unis-Suisse début février en Alabama, ont connu beaucoup moins de difficultés qu’au premier tour. Federer a certes dû sauver deux balles de (troisième) set, il s’est imposé en trois manches (7-5 6-3 7-6). Victoire plus propre, et match très solide, de Stan Wawrinka, vainqueur 6-3 6-4 6-4 de Steve Johnson, tout de même 30e joueur mondial. Très bon au service (11 aces, 87% de points gagnés sur ses mises en jeu), Wawrinka n’a pas laissé la moindre chance à son adversaire. «Je suis satisfait, j’ai eu de bonnes sensations. Gagner en trois sets me conforte dans l’idée que je suis prêt pour la suite», assurait le Vaudois, qui a même eu le temps de jeter un œil sur la fin de match de Federer. «On s’est aussi entraîné ensemble ce matin. Il est en bonne forme et va rapidement retrouver son meilleur niveau.»

«Le meilleur scénario possible» pour Federer

Federer, qui lui succéda en salle de presse, était d’accord. «J’ai fait un bon match, j’ai bien servi, franchement c’est le meilleur scénario possible.» Au prochain tour, face à la tête de série N°10, le Tchèque Tomas Berdych, Roger Federer sait qu’il faudra être meilleur. «S’il joue à son niveau, il peut me battre, c’est clair. A moi d’être meilleur qu’aujourd’hui. Il faudra tenir mes jeux de service, varier le plus possible, oser aller de l’avant.»

Stefanie Voegele, elle, n’ira pas plus loin. Issue des qualifications, la 112e mondiale a déjà réussi un joli parcours en atteignant le deuxième tour contre Venus Williams sur la Rod Laver Arena. Comme Belinda Bencic la veille face à Serena Williams, elle n’avait pas les moyens de faire plus. Score final: Suisse-Etats-Unis: 2-2.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL