Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A Melbourne, lundi 18 janvier 2016. 
© SAEED KHAN

Tennis

L’Open d’Australie s’ouvre sous l’ombre de soupçons de corruption

Seize joueurs, dont des vainqueurs de Grand Chelem, sont soupçonnés d’avoir joué des matches truqués sans être inquiétés par l’ATP

Mauvais départ. Les premières balles ont été tapées à l’Open d’Australie, lundi à Melbourne, alors que des révélations de médias britanniques venaient de jeter le soupçon sur la probité du circuit de tennis, obligeant l’ATP à réagir.

Selon la BBC et le site BuzzFeed, qui ont eu accès à des documents confidentiels, seize joueurs ont été soupçonnés d’avoir truqué des matches lors de la décennie écoulée, sans être sanctionnés par l’ATP. Et pas n’importe lesquels: parmi eux figurent des vainqueurs de Grand Chelem et huit sont inscrits à l’édition 2016 de l’Open d’Australie. Les deux médias ne donnent pas de noms précis de joueurs sur lesquels pèsent les soupçons.

Le président de l’ATP a été contraint d’improviser une conférence de presse à Melbourne pour démentir toute tentative d’escamotage. «Nous ne sommes pas complaisants, nous sommes vigilants», a assuré Chris Kermode.

Lire aussi: «Quand un sport n’est plus crédible face au dopage, c’est le début de la fin»

Ces révélations n’ont pas troublé les premiers concourants en lice sous le soleil estival de Melbourne: Serena Williams, Kei Nishikori ou encore Tomas Berdych et Petra Kvitova, se sont qualifiés sans perdre un set.

La Saint-Galloise Belinda Bencic s’est qualifiée pour le 2e tour.

Les débuts de Williams étaient particulièrement attendus car la tenante du titre n’était plus apparue dans un match officiel depuis sa défaite en demi-finale de l’US Open en juin. Alors que sa préparation avait été gênée par une douleur aux genoux, l’Américaine n’a donné aucun signe de souffrance physique face à l’Italienne Camila Giorgi, battue 6-4, 7-5 dans un match assez accroché.

Le No 1 mondial Novak Djokovic, archi-favori pour un sixième titre, jouait son premier match face à l’espoir sud-coréen Chung Hyeon.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL