Emmené par un Philippe Bozon survolté, Lugano a remporté 4-1 hier soir la troisième manche de la finale des play-off de LNA contre les Lions de Zurich et mène désormais 2-1 dans cette série au meilleur des sept matches. Le Français a réussi les quatre buts de son équipe, assommant pratiquement à lui tout seul des Zurichois bien décevants tout au long de la partie. Les deux équipes se retrouveront samedi (20 h 00) pour le quatrième match au Hallenstadion.

L'exploit de Bozon est de taille. Jusque-là seuls trois joueurs avaient réussi à marquer à quatre reprises dans une finale. Le Français rejoint donc ce prestigieux palmarès: Johansson (Lugano), Howald (Berne) et Wäger (Kloten). D'autre part, l'attaquant luganais avait déjà inscrit une fois quatre buts avec La Chaux-de-Fonds contre Lausanne au printemps 96. Cette prodigalité devant le but était sans doute la meilleure façon de convaincre son entraîneur, qui ne l'a aligné que lors de sept des quatorze matches disputés par Lugano dans ces play-off. Et encore, l'ancien joueur des Blues de St-Louis a-t-il pu bénéficier de la suspension de Peter Andersson pour assurer une place de titulaire. Car après la défaite de mardi à Zurich, il aurait certainement dû s'éclipser en faveur de Lindberg.

Les joueurs et les entraîneurs réunis n'avaient de cesse de le répéter avant le match, le premier but serait primordial. Bozon l'a inscrit dès la 2e minute de jeu. Les Lions ne se sont jamais remis de ce mauvais départ. Complètement groggy, ils étaient incapables de s'organiser, comme par exemple lors de leur première période de supériorité numérique. Ils étaient mis K.-O. sur une double pénalité lorsque Bozon pouvait armer un missile qui laissait sans réaction Sulander (13e). Même lorsque Salis a réduit le score sur un tir puissant à 5 contre 3, les hommes de Larry Huras n'ont pas paru en mesure de renverser le cours du match. Bozon, lui, a anéanti leurs derniers espoirs avec deux nouvelles réussites. LT/SI