Lyon a gagné le droit d'y croire. Lors de la 5e journée de la deuxième phase de la Ligue des champions (groupe C), l'équipe française a disposé, avec un certain brio, de Bayern Munich (3-0). Elle conserve ainsi toutes ses chances d'obtenir son billet de quart de finaliste, puisqu'il lui suffit de gagner à Moscou pour se qualifier. Les deux buts lyonnais ont été inscrits par Sydney Govou qui a littéralement crevé l'écran.

Empoignant la rencontre à bras-le-corps, manœuvrant avec rapidité et lucidité, privilégiant la verticalité, les Français ont profité de la lenteur d'évolution de l'arrière-garde adverse. Sur un centre de Sony Anderson, Govou laissa sur place le Suédois Andersson et offrait un premier avantage pour ses couleurs d'une frappe puissante (13e). Il doublait la mise d'un tir pleine lucarne (21e). Formé au club, Sidney Govou (22 ans), habituel remplaçant, a affiché une forme… olympique. Dans tous les bons coups, il fut encore à l'origine du troisième but signé Laigle (71e).

Dans l'autre match de ce groupe C, Arsenal a dominé le Spartak Moscou par 1-0. Mais les Londoniens durent attendre la 82e minute, un but de Henry, pour briser la résistance adverse et arracher une courte victoire qui les maintient au deuxième rang du groupe C de la deuxième phase de la Ligue des champions. Arsenal a affiché beaucoup de panache à défaut de faire preuve de l'efficacité attendue. Malgré leur manque de compétition, les Russes ont défendu crânement leurs chances. Cet échec est synonyme d'élimination pour les hommes de Romantsov.

LT