La terre natale de Rafael Nadal abrite un tournoi sur herbe, le Mallorca Open, qui réussit particulièrement bien à Antoine Bellier. Lundi, le joueur genevois (25 ans) a passé le premier tour de cet ATP 250 en dominant l'Argentin Federico Delbonis, 85e joueur mondial, en deux sets (6-3 7-6).

Grand, gaucher, doté d'un servic puissant, Bellier a compensé son manque d'expérience à ce niveau par une grande confiance accumulée depuis plusieurs semaines dans les tournois Challenger. Breaké à 2-3 dans la première manche, il a enchaîné quatre jeux consécutifs pour empocher le premier set. Dans le second, il a tenu son service avant de conclure au tie-break (8 points à 6).

Lire aussi: Antoine Bellier remporte son premier tournoi Challenger au Mexique

Cette victoire est une double première pour Antoine Bellier, qui remporte son premier match sur le circuit ATP et bat pour la première fois un joueur classé dans le Top 100. Il s'était qualifié durant le week-end en signant deux victoires qui lui offraient une autre première: une accession «par son seul mérite» à un tableau ATP. Par le passé, il avait obtenu deux fois une invitation pour le tournoi de Gstaad, sans pouvoir y gagner un match.

Il y a quelques semaines, son copain Johan Nikles - même âge, même apprentissage difficile durant plusieurs années dans les bas-fonds des catégories ITF - avait connu les mêmes plaisirs dans les mêmes conditions au Geneva Open.

Lire aussi: A Genève, la persévérance récompensée de Johan Nikles

Les deux Genevois encadrent actuellement Stan Wawrinka au classement virtuel (live ranking) de l'ATP: 263e place pour Nikles et 266e pour Bellier, 264e pour Wawrinka qui est certes dans une autre dynamique et un autre moment de sa carrière.

Antoine Bellier, que Le Temps a choisi de suivre année après année depuis le début de sa carrière en 2015, est assuré d'améliorer encore son meilleur classement, lui qui est 490e mondial en début d'année.

A relire: Antoine Bellier, saison 7

Mercredi, au deuxième tour, il ne partira pas forcément battu d'avance face à l'Espagnol Pablo Carreno-Busta, qui vaut certes moins que son 19e rang mondial sur gazon (il a tout de même passé deux tours à Halle), mais qui représente clairement un défi très supérieur. D'ici là, le Genevois pourra profiter d'un jour de repos et d'entraînement au soleil de Majorque et se dit qu'il dispute le même tournoi que Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas ou Nick Kyrgios.