C'est l'histoire d'un ressuscité. Adolescent, Mamadou Niang a quitté le centre de formation du Havre Athlétic Club pour travailler dans un supermarché de la région de Troyes. Le Sénégalais en avait marre de dépendre de ses parents qui travaillaient pour élever ses sept frères et sœurs. Le responsable de la formation du club de Troyes le repère. Commence un parcours fait d'allers-retours dans des clubs de seconde zone. Le puissant se fait remarquer en remontant Metz en première division. Sa première sélection avec le Sénégal a comme effet de le faire transférer à Strasbourg, où sa cote grimpe encore actuellement. «C'est un dévoreur d'espace», dit de lui son entraîneur.