Aucun des six clubs anglais impliqués dans le projet avorté de Super League européenne n’a été épargné par les manifestations de ses supporters. Mais ceux de Manchester United ont été plus loin que les autres. Ce dimanche, ils furent des centaines à envahir Old Trafford, provoquant le report du match contre Liverpool.

C’est que, dans ce club fondé par des cheminots en 1878, la participation à cette velléité de championnat mutin a été la trahison de trop. Les fans nourrissent une rancœur tenace à l’égard des Glazer, richissime famille de Floride qui a pris le contrôle des Red Devils en 2005.