En sport, il n'y a pas de vérité définitive. Alors qu'il y a peu Marc Rosset refusait l'idée même de participer à une rencontre de Coupe Davis, il revient sur sa décision. Dans une interview accordée à dimanche.ch, le Genevois a affirmé «qu'il y avait de grandes probabilités pour qu'il se mette à disposition de l'équipe» pour la rencontre contre la France début avril à Neuchâtel. Avant de s'engager, Marc Rosset souhaite toutefois une «discussion franche avec le capitaine», Jakob Hlasek.

Sa décision, l'ancien numéro 1 suisse l'explique par son amitié avec Roger Federer. «Je lui ai demandé s'il souhaitait mon retour et il m'a dit que oui.» Mais plus que cette complicité, c'est probablement la réconciliation de Marc Rosset avec son ancien coach, Stéphane Oberer, la semaine dernière qui est à l'origine de ce retournement. La présence de Stéphane Oberer dans Swiss Tennis a plusieurs fois constitué un obstacle à la participation du Genevois.

LT