Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Maria Sharapova à New York, 28 août 2017.
© Anadolu Agency

Tennis

Maria Sharapova, le retour en grâce

Revenue d’un an de suspension pour dopage, la Russe bat au premier tour la numéro 2 mondiale Simona Halep (6-4 4-6 6-3). C'est terminé pour Viktorija Golubic, la seule Suissesse en lice

Paris l’avait rejetée, Wimbledon tout juste tolérée, en ne lui offrant une invitation que pour les qualifications que, blessée, elle ne disputa pas. Lundi, au premier soir de l’US Open, Flushing Meadows a fêté Maria Sharapova en night session, avec concert de Shania Twain et hymne américain. Pour le dire autrement: les Américains assument pleinement d’avoir offert une wild-card à celle qui revient de quinze mois de suspension pour dopage (au meldonium).

Le premier match en Grand Chelem depuis janvier 2016

En l’absence de Serena Williams, Viktoria Azarenka, Samantha Stosur, Bettanie Mattek-Sands ou Timea Bacsinszky, la WTA n’a pas les moyens de snober une star. Ancienne numéro un mondiale, vainqueur de cinq tournois du Grand Chelem, la blonde Russe reste un nom dans le tennis féminin.

Lire aussi: Ce que cachent les forfaits à l’US Open

Invitée à disputer son premier match en Grand Chelem depuis janvier 2016, la Russe s’est montrée à la hauteur. Classée au-delà du 140e rang mondial, elle a sorti la numéro 2 mondiale, la Roumaine Simona Halep en 2h44 d’un match d’une grande intensité (6-4 4-6 6-3). La Russe a obtenu vingt-deux balles de break mais n’en a converti que cinq. Elle a en outre réalisé soixante coups gagnants.

En mars 2016: Maria Sharapova, victime ou coupable?

L’occasion manquée de Simona Halep

Pour la troisième fois de l’année, Simona Halep manque de peu l’occasion de devenir numéro un 1 mondiale. Certaines semblent faites pour la gloire et les honneurs; d’autres, non. Sharapova n’a pas raté son entrée dans le tournoi. Particulièrement à l’aise dans ce format nocturne, elle totalise désormais 18 victoires, 0 défaite en night session.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL