La rentrée de Roger Federer (ATP 2) au Masters Serie de Madrid n'aura rien de tranquille. Exempté de premier tour, le Bâlois pourrait affronter successivement Radek Stepanek (ATP 29), Jo-Wilfried Tsonga (ATP 16), David Nalbandian (ATP 7, vainqueur hier du tournoi de Stockholm), puis Andy Murray (ATP 4).

Finaliste malheureux l'an dernier contre le même David Nalbandian, Roger Federer est convié à monter en puissance, sans tarder, à l'occasion de son retour aux affaires. Le Bâlois vient d'observer une pause de trois semaines, rendue nécessaire «par un certain état de fatigue», a-t-il expliqué depuis sa résidence de Dubaï. Plusieurs membres de son entourage laissaient entendre que «le maître» renoncerait à toute compétition jusqu'à la fin de année, pour mieux préparer 2009 et recouvrer l'intégralité de ses moyens physiques «après une saison particulièrement éprouvante».

D'autres sources évoquaient un mariage imminent avec Mirka Vavrinec. Des touristes avaient aperçu le couple dans une bijouterie, en train de choisir une bague. Mais cette rumeur-là ne date pas d'hier...

Au final, Roger Federer est bel et bien arrivé à Madrid, où l'attend une surface lente qui, a priori, semble taillée pour Rafael Nadal. «C'est sans aucun doute une très grande nouvelle de pouvoir compter une année supplémentaire sur la présence de Roger Federer», a déclaré le directeur du tournoi, Manolo Santana, pleinement rassuré sur l'impact médiatique de son événement.

Sauf indications contraires, Roger Federer participera ensuite aux tournois de Bâle, Paris-Bercy et, enfin, au Masters. Ses chances de reconquérir la place de numéro un mondial cette année encore sont quasiment nulles, même si, mathématiquement, une petite chance subsiste.

Eliminé dès le premier tour à Vienne, Stanislas Wawrinka (ATP 10) bénéficie également d'un «bye». Le Vaudois devra aligner des performances de tout premier plan s'il entend rester en course pour une participation au Masters: il devra vaincre au deuxième tour soit Philipp Kohlschreiber (ATP 32), demi-finaliste à Vienne, soit Carlos Moya (ATP 48). Dans un deuxième temps, David Ferrer (ATP 6) et Rafael Nadal pourraient croiser son chemin.

A l'image de Roger Federer, Nadal pourrait également souffrir durant cette semaine espagnole. Le gaucher de Manacor pourrait affronter au deuxième tour le redoutable Ernests Gulbis (ATP 56), puis Richard Gasquet (ATP 15). Novak Djokovic (ATP 3) figure également dans sa partie de tableau.