Passer en revue les expéditions alpines françaises de haut niveau de cet automne permet de comprendre de quoi Marion Poitevin parle. Les hommes sont partis entre eux. Les femmes entre elles. Pourquoi? Parce que c’est comme ça et que c’est plus simple. Tenter d’apporter de la mixité reviendrait à vivre une expérience similaire à celle de la guide de haute montagne qui a publié en septembre Briser le plafond de glace (Ed. Paulsen, coll. Guérin).