Aux Jeux d’été, où peu d’athlètes vivent de leur sport, il n’est pas rare de posséder un diplôme universitaire en plus d’une médaille olympique. C’est particulièrement vrai pour les femmes, le sport féminin ayant été le dernier à se professionnaliser et le premier à subir les effets économiques de la crise sanitaire. En 2020, l’équipe de Marlen Reusser a changé deux fois de sponsor, d’abord Bigla-Katusha puis Paule Ka, et a surtout couru après les salaires impayés.