L’affiche alléchante a tenu ses promesses. Le duel entre Rafael Nadal et Andy Roddick a offert, pour l’instant, le meilleur spectacle de ce Masters 2010. Confirmant la forme esquissée à Bâle après son retour de blessure, l’Américain a tenu tête au numéro un mondial. Avant de laisser filer sa chance.

Percutant au service et solide en défense, « A-Rod » a remporté facilement le premier set 6-3. Ayant réussi à faire le break lors du troisième jeu du deuxième set, il était parti pour s’imposer en deux manches. Mais une double faute commise à 30-A a offert à Rafa une balle de débreak convertie et l’occasion de renverser petit à petit la vapeur. Trop audacieux dans le tie-break avec des prises de risques au filet sur ses deuxièmes balles de services, Roddick a laissé s’évanouir la possibilité pour lui de conclure la partie. Dans la troisième manche, la combativité du Majorquin dans les longs échanges a eu raison du physique et du mental de l’Américain.

En conférence de presse, l’Espagnol a souligné « avoir été un peu chanceux ce soir »et reconnu avoir été un peu nerveux au début de la rencontre. « Après cinq semaines de pause, se retrouver contre l’un des meilleurs joueurs du monde sur la surface qui me convient le moins allait forcément rendre ce premier match difficile. »

Rafal Nadal affrontera mercredi Novak Djokovic.« Cela va être encore un match difficile », estime le numéro un mondial. « Novak joue super bien en ce moment. Il l’a encore prouvé cet après-midi contre Berdych »