Mine de rien, cela faisait près d’une année que le sport avait trouvé le moyen de coexister avec le Covid-19. Après une vague d’annulations et de reports de grandes manifestations au printemps 2020, dont l’Euro de football et les Jeux olympiques de Tokyo, l’adoption de protocoles sanitaires extrêmement stricts avait permis aux compétitions de reprendre puis de se dérouler (presque) normalement en dépit des vagues de contaminations successives.