Publicité

Au Media Day de Roland-Garros, banalités et vérités immuables à la chaîne

Le tournoi parisien débute dimanche avec trois favorites chez les dames et la place de Nadal à prendre chez les messieurs. Vendredi, joueurs et joueuses se sont succédé devant la presse, partagés entre l’envie de se raconter et la peur d’en dire trop

Coco Gauff, le 26 mai 2023 à Roland-Garros, durant sa conférence de presse d'avant-tournoi. L'Américaine avait été battue en finale l'an dernier par la Polonaise Iga Swiatek. — © Matthieu Mirville / IMAGO / ZUMA Wire
Coco Gauff, le 26 mai 2023 à Roland-Garros, durant sa conférence de presse d'avant-tournoi. L'Américaine avait été battue en finale l'an dernier par la Polonaise Iga Swiatek. — © Matthieu Mirville / IMAGO / ZUMA Wire

Le tournoi de Roland-Garros débute dimanche à Paris, et pourtant le site de la Porte d’Auteuil vibre d’une activité bourdonnante depuis cinq jours. Il fait déjà beau, il y a déjà plein de monde dans les allées, et la bande-son de la quinzaine à venir (bruits de la balle, cris des joueurs, applaudissements du public) résonne déjà dans les têtes. Toute la semaine, les 128 joueurs et 128 joueuses qui ont participé aux qualifications ont croisé celles et ceux déjà assurés d’entrer dans les tableaux principaux. Les plus illustres étaient attendus vendredi devant les journalistes pour le traditionnel Media Day.

Toute la journée, joueurs et joueuses se sont succédé dans les salles d’interview, devant les caméras des télévisions qui diffusent le tournoi ou autour de canapés et tables basses pour des entretiens en plus petit comité, soit que la notoriété de l’athlète soit faible, soit que celle du média soit suffisamment forte pour décrocher une interview individuelle. Le ballet des va-et-vient, le minutage des emplois du temps, l’occupation des espaces et la gestion des inévitables bouchons relèvent des compétences de l’ATP pour les messieurs et de la WTA pour les dames.

Cet article vous intéresse?

Ne manquez aucun de nos contenus publiés quotidiennement - abonnez-vous dès maintenant à partir de 9.- CHF le premier mois pour accéder à tous nos articles, dossiers, et analyses.

CONSULTER LES OFFRES

Les bonnes raisons de s’abonner au Temps:

  • Consultez tous les contenus en illimité sur le site et l’application mobile
  • Accédez à l’édition papier en version numérique avant 7 heures du matin
  • Bénéficiez de privilèges exclusifs réservés aux abonnés
  • Accédez aux archives