Ballon d'Or 2019 

Megan Rapinoe et Lionel Messi, lauréats du Ballon d'Or 2019 

Lundi soir, au théâtre du Châtelet de Paris, le footballeur Lionel Messi a reçu son sixième Ballon d'Or. Megan Rapinoe, co-capitaine de l'équipe américaine a remporté le deuxième Ballon d'Or féminin de l'histoire

L'Argentin Lionel Messi a remporté lundi son sixième Ballon d'Or, un record qu'il est désormais le seul à détenir, devant le Portugais Cristiano Ronaldo qui termine troisième de cette édition 2019. L'attaquant du FC Barcelone, 32 ans, a devancé par ailleurs Virgil Van Dijk (2e) et Sadio Mané (4e), les deux joueurs de Liverpool vainqueurs de la Ligue des champions, pour succéder au Croate Luka Modric (Real Madrid). Megan Rapinoe, co-capitaine de l'équipe américaine championne du monde en juillet dernier et icône de la lutte pour les droits des LGBT et l'égalité homme-femme, a quant à elle remporté le deuxième Ballon d'Or féminin de l'histoire.

La joueuse de Seattle, meilleure buteuse et meilleure joueuse du Mondial, succède à 34 ans à la Norvégienne Ada Hegerberg, l'attaquante de Lyon sacrée en 2018 pour le lancement de ce trophée organisé par le magazine France Football.

Discours politique 

Cet été, elle a illuminé les terrains de France lors d'un Mondial survolé par les Américaines, suscitant aussi un emballement médiatique par ses sorties politiques. Figure féministe et de la lutte LGBT, qui fut l'une des premières joueuses connues à faire son coming-out en 2012, elle est progressivement devenue une icône de l'opposition au président américain Donald Trump, sa notoriété dépassant rapidement le cadre du football. Sa chevelure violette s'est retrouvée en «une» de toute la presse, pas seulement américaine. Au théâtre du Châtelet lundi soir, le discours de l'Américaine était très attendu, elle qui ne manque que rarement l'occasion d'exprimer un message quand elle le peut.

Lire aussi: Megan Rapinoe, née un 5 juillet

Mais Rapinoe a boudé la cérémonie, et le prix lui a été remis en son absence. «Je ne peux pas croire que je suis celle qui le gagne. On a vécu une année incroyable. On a de la chance d'avoir à nos coté tous ces joueurs qui nous poussent vers le haut. Je ferai le maximum pour être là l'année prochaine», a-t-elle déclaré dans un message vidéo diffusé lors de la cérémonie.

Lire également«America First» en finale de la Coupe du monde

Elle a devancé l'Anglaise Lucy Bronze et sa compatriote Alex Morgan, dans un classement établi par un panel de journalistes internationaux spécialisés. Et selon des critères qui n'ont laissé que peu de doute sur le succès de Rapinoe: les performances (individuelles et collectives), la classe, et la carrière.

Plus de 700 matches disputés pour Messi

Lionel Messi, lauréat d'un seul titre cette année (le Championnat d'Espagne), est de nouveau sacré après 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015. Messi, déjà lauréat du prix Fifa The Best il y a quelques semaines, a fini meilleur buteur européen (36 buts) de la saison 2018-19. S'il s'est arrêté en demi-finale de la Ligue des champions, il a remporté le championnat d'Espagne avec le Barça. Et a franchi mercredi la barre des 700 matches disputés sous les couleurs blaugranas.

Les joueurs de Liverpool, lauréats de la C1, payent l'éparpillement des voix: ils sont en effet quatre à figurer dans le top 10, avec Van Dijk, Mané, Mohamed Salah (5e) et le gardien Alisson Becker (7e). C'est la même situation qui avait privé l'un des champions du monde français du sacre un an plus tôt - Antoine Griezmann troisième, Kylian Mbappé quatrième, Raphaël Varane septième. Par ailleurs dans le top 10, Kylian Mbappé échoue aux portes du top 5 (6e), Robert Lewandowski est 8e, Bernardo Silva 9e et Riyad Mahrez 10e. Grâce à la 10e place de l'Algérien, trois joueurs africains figurent dans les 10 premiers, une performance historique.

Les joueurs - actuels ou partis depuis dans un autre club - de l'Ajax Amsterdam, demi-finaliste surprise de la C1, ont également reçu les faveurs du jury, mais ne font pas partie du top 10 (Frenkie De Jong 11e, Matthijs de Ligt 15e, Dusan Tadic 20e, Donny van de Beek 28e). Côté français, derrière Kylian Mbappé, qui recule de deux rangs après sa 4e place l'année dernière, Antoine Griezmann est lui 18e, après son podium en 2018 (3e). Hugo Lloris est 23e, Karim Benzema 26e.

«Il ne faut jamais cesser de rêver»

Messi a été désigné à la suite d'un vote d'un jury composé de journalistes spécialisés de tous les pays, chaque représentant livrant son propre classement de cinq joueurs, parmi une liste de 30 nommés établie par le magazine France Football.

Le lauréat, Lionel Messi, à d'ailleurs tenu un discours de remerciement à cette occasion: «Je tiens à remercier les journalistes, mes coéquipiers qui m'ont permis de remporter cette distinction. Merci infiniment. Je me souviens de mon premier Ballon d'Or, c'était impensable à cette époque. Et maintenant j'en ai un sixième. C'est un moment complètement différent, je tiens à remercier ma famille, mes enfants. Il ne faut jamais cesser de rêver, jamais cesser de travailler, de prendre du plaisir quand on joue au foot. Je suis béni, j'espère pouvoir continuer pendant longtemps, je pense que j'ai encore des belles années devant moi même si la retraite approche.» 

Publicité