Football

Megan Rapinoe, née un 5 juillet

La Coupe du monde féminine ne se résume pas uniquement au football. Logique donc que la star de la compétition soit un peu plus qu’une joueuse. Sûre d’elle, engagée, ambitieuse et inflexible, Megan Rapinoe est une Américaine presque modèle

La Coupe du monde 2019 en France a débuté le 7 juin à Paris avec un grand drapeau arc-en-ciel déployé dans les tribunes du Parc des Princes. Elle s’achèvera le 7 juillet à Lyon, capitale des Gaules, des goals et du football féminin, avec, peut-être, le triomphe de l’Américaine Megan Rapinoe, la meilleure joueuse du tournoi. Il est question d’un peu plus que juste de football depuis un mois en France, où des femmes s’approprient des espaces, une pratique, une audience et une visibilité longtemps réservés aux hommes. Il est logique que la star de la compétition soit un peu plus qu’une footballeuse.

Lire aussi: La Coupe du monde célèbre le football et les femmes