Il ne faut pas s'y méprendre. Les chances d'accéder aux quarts de finale du Mondial de handball sont minces pour l'équipe de Suisse. Mais elles existent. Et les hommes du sélectionneur Michael Suter n'ont pas trop de questions à se poser: ils doivent battre le Portugal, ce vendredi à 15h30 (heure suisse), puis l'Algérie dimanche à la même heure, et aussi compter sur un concours de circonstances pour devancer l'un des favoris du groupe III...

Compromis? Bien sûr. Mais bon. La Nati ne s'arrête plus à ce qui paraît impossible. Rappelons-nous que 45 heures et 30 minutes avant son entrée en lice, elle ignorait qu'elle allait participer au tournoi. Qu'elle a tenu tête aux stars de l'équipe de France pour finalement ne s'incliner que d'un petit but. Qu'elle vient de s'offrir une Islande habituée des grands rendez-vous. Et, même, qu'elle comprend un joueur Romand dans son effectif, une première dans le passé récent sinon dans l'histoire tout court.