Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Nick Kyrgios, Lleyton Hewitt et Novak Djokovic durant le Tie Break Tens, mercredi 10 janvier à Melbourne.
© Scott Barbour / Getty Images

Tennis

A Melbourne, le brouillard ne se lève pas

Stan Wawrinka a renoncé à participer à l'exhibition qui devait le rassurer sur son état de forme. Djokovic a joué deux fois et Nadal est en progrès

Combien de joueurs déclareront forfait à l’Open d’Australie (du 15 au 29 janvier)? Et combien seront en pleine possession de leurs moyens? Andy Murray est bien à Melbourne, mais à l’hôpital, où il vient de se faire opérer de la hanche. Le Japonais Kei Nishikori est l’autre absent certifié. Alors que le tirage au sort doit avoir lieu jeudi, beaucoup de joueurs, et non des moindres, semblent toujours dans le flou.

Observateur lointain mais attentif, Marc Rosset n’en revient pas: «C’est incroyable, tout le monde est à Melbourne mais on ne sait pas qui va jouer, résume le Genevois. Et ils ajoutent tous des exhibitions à leur programme pour se tester. Normalement, un joueur sait s’il est blessé ou apte… A moins que ce qu’ils veulent, ce n’est pas tant de savoir s’ils peuvent jouer que s’ils peuvent gagner.»

Wawrinka n’en sort pas

Le cas le plus alarmant est celui de Stan Wawrinka. Opéré du genou gauche cet été, le Vaudois n’a pas rejoué depuis le 3 juillet 2017 (à Wimbledon). Il devait reprendre en tout début d’année à Abu Dhabi, avant de renoncer. Arrivé plus tardivement qu’à l’accoutumée en Australie, le vainqueur de l’édition 2014 s’est alors inscrit à une exhibition disputée hier, mercredi 10 janvier, dans la Margaret Court Arena de Melbourne. Un tournoi à huit joueurs sous forme de tie-break à dix points. «Je suis arrivé à Melbourne avec beaucoup de doutes dans mon esprit, avouait-il mardi. Jouer un match me donnera les réponses que j’attends.»

Deux heures avant le début de cette exhibition, Stan Wawrinka renonçait encore. Au pied levé, le Canadien Milos Raonic (lui-même en manque de repères) le remplaçait. Selon le bref message des organisateurs, «une blessure à l’épaule» est à l’origine de ce forfait. Wawrinka, lui, n’a rien dit. Et sa décision prévue mercredi reportée d’un jour. Au moins…

«Roger et Rafa sont favoris»

Novak Djokovic, au moins, a rejoué. Et même deux fois dans la même journée! Forfait à Doha, il a participé mercredi après-midi à Kooyong (banlieue de Melbourne) à une exhibition avec Dominic Thiem. Le Serbe a facilement battu l’Autrichien (6-1 6-4), comme au plus beau temps. En soirée, il s’alignait dans le Tie Break Tens, dont il se faisait sortir d’entrée par le revenant Lleyton Hewitt. Qu’importe, les sensations semblent bonnes et le plaisir retrouvé évident. «Je ne pouvais plus m’arrêter de rire. [Rejouer] est une grande joie, j’adore ce sport, c’est une passion et ça m’avait manqué. J’étais très nerveux, même si j’ai tout de suite retrouvé mon attitude de compétiteur.» Et son esprit tactique. A ceux qui l’ont trouvé en forme, et donc forcément dangereux, «Nole» a précisé: «Roger et Rafa se sont joués en finale l’an passé, ils seront favoris.»

Nadal, justement. Forfait à Abu Dhabi et Brisbane, l’Espagnol a été battu par Richard Gasquet (6-4, 7-5) lundi à Kooyong. Mercredi, il avait déjà montré des progrès à Melbourne où il passa deux tours avant de perdre en finale du Tie Break Tens face à Tomas Berdych. «Lui, on le connaît, observe Marc Rosset. Si le genou tient, il faudra compter avec lui.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL