Les joueurs jubilent, les chopes de bière volent et les gradins frémissent sous le poids des milliers de fans qui exultent. Ce 10 novembre 2018, la nuit est tombée sur la Ruhr lorsque le «mur jaune» s’embrase. Vainqueur 3-2 du Bayern Munich, le Borussia Dortmund prend sept points d’avance sur son adversaire du soir au sommet de la Bundesliga. Mais dans les coulisses de la plus grande tribune d’Europe, l’ambiance a d’abord été électrique. Deux hooligans bien connus, persona non grata au Westfalenstadion depuis plusieurs années, se sont immiscés au cœur de la Südtribüne.