Le Covid-19 n’est pas la seule préoccupation des organisateurs et des athlètes des Jeux olympiques de Tokyo, où il fait chaud. Très chaud. A tel point que l’on s’est souvenu que les conditions proches du sauna de la capitale japonaise en juillet avaient depuis longtemps été identifiées comme un problème majeur.