Le départ de Fournier a été annoncé par le club lundi peu avant minuit. L’ancien international a décidé de quitter son poste en raison des incidents du week-end dernier. Pour mémoire, le Valaisan avait insulté son effectif à l’issue de la défaite contre Saint-Gall (0-3) et dénoncé dans la presse l’escapade nocturne de trois de ses joueurs. Une attitude critiquée par sa direction.

Après avoir présenté ses excuses, Fournier a préféré démissionner et mettre fin à sa première expérience d’entraîneur à ce niveau. Il s’occupera à nouveau de la formation dans le club valaisan.

Actuel 3e de Super League, le FC Sion n’a pas tardé à lui trouver un successeur en la personne de Michel Decastel. Le Neuchâtelois de 56 ans, qui avait déjà été pressenti pour reprendre le club ce printemps, est tout sauf un inconnu en Valais. Il est l’un des seuls à avoir officié une saison complète à Tourbillon lors de l’exercice 1995/1996, conclu par une deuxième place au championnat (derrière Grasshopper) et une victoire en Coupe (contre Servette).

Après un passage du côté de Delémont jusqu’en 1999, Decastel a vécu une longue carrière d’entraîneur dans plusieurs clubs africains (Côte d’Ivoire, Maroc, Tunisie, Egypte, Emirats arabes unis). Une expérience mouvementée, mais aussi riche de plusieurs succès nationaux et continentaux.

Ancien joueur à succès à Xamax, Servette et Strasbourg, Decastel reprend immédiatement les rênes du FC Sion, qui se trouve actuellement en stage d’entraînement à Crans-Montana. Il y retrouvera notamment le milieu de terrain tunisien Oussama Darragi, qu’il avait déjà côtoyé à l’Espérance Tunis.