Football

Michel Platini règle ses comptes en librairie

Au terme de sa suspension de quatre ans, l’ex-président de l’UEFA revient, dans un livre, sur les dessous de sa chute. Il n’épargne pas Sepp Blatter

Au fil des semaines, Michel Platini amorce son retour dans le monde du football. Alors que sa suspension de quatre ans s’est achevée le 8 octobre, l’ex-président de l’Union des associations européennes de football (UEFA) a pris la plume pour revisiter sa carrière de dirigeant. Dans son ouvrage, truffé d’anecdotes, l’ancien numéro 10 des Bleus revient sur ces deux dernières décennies, cette longue période de «mue» durant laquelle il a plongé de plein gré dans ce «bassin de requins» qu’est l’arène politique du ballon rond.

Cet apprentissage de la «vie de bureau», Michel Platini l’effectue, durant plus de cinq ans, aux côtés de Fernand Sastre, aujourd’hui décédé, comme coprésident du Comité français d’organisation de la Coupe du monde 1998. Mais c’est un rendez-vous secret, à Singapour, en janvier 1998, qui scelle le basculement de l’ex-capitaine de l’équipe de France vers les instances dirigeantes du football. Le «squale» suisse Sepp Blatter lui propose de former un «ticket gagnant» pour prendre les rênes de la très puissante Fédération internationale de football (FIFA).