Le Ministère public de la Confédération (MPC) ne fait pas que brasser de l’air dans le FIFAgate et autres scandales apparentés. C’est le message sous-jacent au long communiqué de presse diffusé ce mercredi et qui annonce la restitution de 36,6 millions de francs à la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) lésée par les agissements peu reluisants de certains de ses anciens dirigeants.

Très critiqué pour sa gestion des enquêtes visant les grands pontes du football mondial – dossiers qui ont donné encore peu de résultats et qui ont surtout conduit aux révélations ayant abouti à la démission du procureur général Michael Lauber – le parquet fédéral trouve ainsi une occasion de se féliciter d’avoir bouclé des procédures et confisqué des fonds bloqués en Suisse.