Geste diplomatique ou compromission inacceptable? Les embrassades chaleureuses du président de la Fédération internationale du hockey sur glace (IIHF) René Fasel avec le dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko soulèvent une intense polémique bien au-delà des cercles sportifs. L’enjeu: l’organisation du prochain Mondial 2021 de hockey sur glace, prévu à Minsk du 21 mai au 6 juin, et organisé conjointement avec la Lettonie.

Les images qui ont fait le tour des réseaux sociaux depuis lundi ont été tournées par le service de presse du président biélorusse. Elles montrent les premiers moments de la rencontre, qui vont bien au-delà de la politesse protocolaire. «Monsieur le président Alexandre…» commence René Fasel en russe. «Il est bien vivant et en bonne santé!» coupe Alexandre Loukachenko, partant dans un grand éclat de rire. «Je suis très content de te voir…» balbutie le Fribourgeois, toujours en russe. «Eh bien, puisque toi et moi avons été affectés de tout un tas de maladies, on peut se saluer comme on veut!» lance le chef d’Etat, affichant son mépris des mesures barrières contre le Covid-19. Cette dernière phrase dépasse les connaissances de russe de René Fasel, qui se tourne alors vers l’armoire à glace lui servant de traducteur.