Quelques-uns parmi nous ont sûrement déjà vu les images de l'ex-enfant prodige s'entraîner. En effet, le «come-back» de Ronaldo est au programme pour bientôt. Actuellement, toutefois, celui qui aurait dû être l'héritier naturel de Pelé reprend timidement du poil de la bête et espère n'avoir rien perdu de la magie qui enflammait les cœurs de ses supporters. Après plus d'une année d'abstinence – si l'on exclut la brève apparition qui lui coûta sa deuxième blessure au genou – la question est légitime de savoir s'il pourra toujours être le même Ronaldo.

Deux ans de plus, une soixantaine de matches en moins dans les jambes, Ronaldo ne sera jamais plus le même. Tout d'abord, la gravité de l'accident et la répétition de ce malheureux événement l'ont confronté au long parcours de réhabilitation. Un moment très appréhendé par les sportifs car il les fragilise psychiquement. Il y a avant tout la phase de déni lors de laquelle l'athlète se refuse de croire au sérieux de son mal. Pendant cette période, le sportif cache toute douleur et ne pense qu'au retour aux compétitions. Le rôle du psychologue sera donc de mettre le champion face à la réalité des choses et de le soutenir dans la dépression qui suivra. En effet, la deuxième phase du parcours se caractérise par un deuil relatif à la perte d'un état tout puissant. Mis à l'écart, trahi par son corps, l'athlète sombre dans la tristesse: il a en effet égaré l'identité qui lui donnait en quelque sorte son statut. C'est dans ce désert qu'avec l'aide d'un psychologue l'athlète peut commencer à envisager une autre vision de soi en dehors de la pratique du sport. C'est grâce à cette nouvelle représentation de lui-même qu'il reprendra goût à la vie, en relativisant son accident. Puis, face à la pression qui précède le retour aux compétitions, le psychologue tend à l'athlète les outils pour qu'il puisse garder son sang froid et repousser l'état de stress.

Ainsi reconstruit, le nouveau sportif est prêt à jouer son nouveau rôle social. Par exemple, d'adolescent qu'il était, libre et totalement dévoué à la cause du foot, Ronaldo est aujourd'hui père de famille et mari de surcroît! Cependant, de savoir si le nouveau Ronaldo pourra ressembler à l'ancien – cette puissante et créative machine à but qui nous a ébloui dans sa jeunesse – n'est pas la bonne question à se poser. Mon espoir repose sur son témoignage humain, sur son chemin de croix, qui s'accomplit dans le sourire qu'il prête à sa famille et à la cause humanitaire qu'il a embrassée. Ainsi, suite aux souffrances de la blessure, le footballeur s'est transformé en homme aux plusieurs visages. Voilà le message fort qui nous fait vraiment rêver.

* Psychologue du sport FSP-ASPS.