Consternation et déception. Ce sont les deux sentiments qui habitent les représentants de l’Union World Wrestling (UWW), ce jeudi, au lendemain des révélations concernant les millions versés par l’Azerbaïdjan à Raphaël Martinetti, qui a présidé l’UWW de 2002 à 2013, alors que cette dernière s’appelait encore Fédération internationale des luttes associées (FILA).

En 2010, le Valaisan s’est vu offrir, pour son anniversaire dit-il, un million et demi d’euros. Puis, deux ans plus tard, c’est un deuxième versement plus conséquent, de 5 millions d’euros, que les Azerbaïdjanais lui ont fait par l’intermédiaire de sa femme, pour le remercier de tout ce qu’il a fait pour la lutte, qui est le sport roi de cet Etat pétrolier du Caucase. «Une transaction de cette ampleur, dont l’ancien président de la fédération a été le seul bénéficiaire, soulève bien entendu beaucoup de questions de la part de l’UWW et de ses membres», indique la fédération, qui estime que «la lumière doit être faite sur toutes les circonstances autour de cette affaire».