Face à l'ampleur du désastre humanitaire que subit l'Asie du Sud, les milieux sportifs de tous bords ne cessent de se mobiliser pour apporter leur aide aux populations frappées par les tsunamis survenus le 26 décembre. Ainsi l'ATP, organisme dirigeant du tennis professionnel masculin, a promis un don de 25 000 dollars en faveur des victimes des raz de marée.

Raquettes aux enchères

L'ATP a transmis son don aux services d'urgence de l'Unicef qui travaillent dans l'Etat du Sud indien de Tamil Nadu, dont Chennai est la capitale. De leur côté, les trois meilleurs joueurs mondiaux, le Suisse Federer, l'Américain Roddick et l'Australien Hewitt vont mettre leurs raquettes dédicacées aux enchères sur Internet (ATPtennis.com), dont les recettes seront intégralement versées à l'Unicef. Chez les dames, la Russe Maria Sharapova a promis de donner 10 000 dollars pour les victimes du royaume. De plus, des récoltes de fonds en faveur des victimes des raz de marée seront organisées lors de l'Open d'Australie et des sept autres tournois de tennis organisés dans ce pays en janvier 2005.

La prime de la Coupe Spengler

De son côté, le directeur du comité d'organisation de la Coupe Spengler, Fredi Pargätzi, a annoncé aux 7580 spectateurs de la finale du tournoi grison – remportée par le HC Davos 2-0 contre Sparta Prague –, que l'équipe davosienne et le conseil d'administration du club avaient décidé de verser 20 000 francs de la prime promise au vainqueur aux victimes du raz de marée. Chez les basketteurs, l'intégralité de la recette du quart de finale de la Coupe de Suisse entre les Geneva Devils et Lugano sera reversée à la Chaîne du bonheur. Le match se déroulera le mercredi 5 janvier à Genève dès 20 heures.

Au sein d'un sport britannique très mobilisé, les 20 clubs du championnat d'Angleterre de football ont annoncé le don d'un million de livres (2,2 millions de francs).

Le Comité olympique norvégien, la Fédération sportive norvégienne et la télévision publique NRK ont déjà décidé d'organiser une collecte de fonds conjointe avec l'organisation d'un gala sportif début janvier. La Ligue de basketball allemande a ouvert un compte spécial pour des dons tandis que la Ligue italienne de football amateur a décidé qu'un euro par licencié (550 000) serait versé dans un fonds au profit des enfants.

Quant aux sportifs américains, footballeurs et basketteurs en tête, ils ont commencé à se mobiliser. A l'image de nombreux clubs de football américain, les Seattle Seahawks et les New York Giants vont organiser des collectes lors de la dernière journée de championnat. Au-delà de l'appel à la générosité du public, certaines équipes vont mettre la main à la poche, notamment les Baltimore Ravens qui ont prévu de donner 15 000 dollars. Les basketteurs de la Ligue professionnelle envisagent également d'aider les pays touchés. Les New Jersey Nets vont reverser à l'Unicef un pourcentage de tous les tickets vendus durant les deux prochaines semaines. Les Charlotte Bobcats ont déjà collecté des fonds auprès de leurs supporters lors de leur match face à Seattle, et prévoient d'y ajouter leur propre contribution.