L’affaire aurait pu avoir des conséquences bouleversantes pour le milieu de l’alpinisme. Elle rappelle entre les lignes celle qui avait opposé en 1997 le guide Jean Troillet à ses clients, au journaliste Eric Lehmann et au banquier Bénédict Hentsch. Elle aussi tient l’Everest pour décor. Elle aussi a fait couler beaucoup d’encre. Et elle aussi se clôt en faveur du guide.