En un week-end et deux gros coups de cuillère à pot, les Alpes ont provoqué un petit carnage au sein du peloton. Sept coureurs ont abandonné samedi, dont les sprinters Jan Kirsipuu et Alessandro Petacchi. Après quatre victoires d'étape, l'Italien s'est fait l'auteur d'une belle «cipollinade», désertant la course à la première bosse venue sans se mettre martel en tête.

Vite partie après sa razzia, la fusée de la Fassa Bortolo a été imitée le lendemain par quatre de ses coéquipiers, dont le Suisse Sven Montgomery, victimes d'un virus non loin de la frontière italienne. Bon huitième hier, Ivan Basso va se sentir bien seul.

Ce rude dimanche a fait quatre autres victimes, parmi lesquelles l'Espagnol Samuel Sanchez, arrivé hors délais à plus d'une heure, et Pierre Bourquenoud. Vaincu par la chaleur et le rythme de la course, le Gruérien a mis pied à terre dans le Galibier. La journée n'a pas été bonne pour les Suisses: Steve Zampieri, piqué par une guêpe, n'a pu suivre son leader Stefano Garzelli et Laurent Dufaux, excellent 7e samedi, a perdu neuf minutes et écopé de… cinquante francs d'amende pour ravitaillement irrégulier.