Médias

Sur Netflix, le sport passe en profondeur

La plateforme aux 139 millions d’abonnés délaisse les compétitions en direct, mais pas la chose sportive. Elle propose films et séries, fictions et docus, franches réussites et œuvres anecdotiques

Dans le jargon des séries qui ont fait le succès de Netflix, on parlerait d’un «recap», un récapitulatif. A une dizaine de jours du premier grand prix de formule 1 de l’année, dimanche en Australie, la plateforme a dévoilé un documentaire réalisé dans les coulisses de la saison dernière.

Intitulé Drive to Survive en version originale (plus niaisement Pilotes de leur destin en français) et fragmenté en dix épisodes, il va évidemment au-delà du compte rendu en recontextualisant les histoires majeures qui ont animé les circuits, en montrant les stars sans filtre com et en compilant des témoignages inédits. Pas besoin d’aimer la course automobile pour y prendre du plaisir. C’est précisément ce qui fait la force des meilleurs contenus sportifs du catalogue de Netflix, mastodonte aux 139 millions d’abonnés dans le monde, dont 13% des Suisses sondés en mai dernier par l’institut GfK.