Durant toute la semaine, «Le Temps» est revenu sur les 10 ans de la victoire de l’équipe nationale M17 à la Coupe du monde 2009 au Nigeria, le premier – et unique – titre mondial du football suisse

En 2009, les M17 sont ceux de 2002, la génération Senderos-Barnetta-Ziegler, championne d’Europe à Copenhague. Le premier titre international de l’histoire déjà plus que centenaire du football suisse. Leurs successeurs ne sont pas allés aussi loin début mai en Allemagne mais leur demi-finale leur vaut une autre première, une qualification pour la Coupe du monde M17, du 24 octobre au 15 novembre au Nigeria.

Avec des adversaires dans le groupe B du calibre du Mexique (vainqueur en 2005), du Japon et du Brésil, la délégation a plus regardé les dates du premier tour que celle de la finale. «Je m’attendais à ce qu’on dispute trois matchs et qu’on rentre à la maison», se souvient Joël Corminboeuf, l’entraîneur des gardiens. «Je suis convaincu que nous avons une chance contre tout le monde, surtout si nous sommes épargnés par les blessures», estime pourtant Dany Ryser avant le départ.